Accueil » Le Compost C’est Quoi

Le Compost C’est Quoi ?

Vous ne savez pas ce qu’est le compost ? Comment il se fabrique ? A partir de quoi ? A quoi nous sert-il au quotidien ? C’est l’or noir du jardinier. La baguette magique qui multiplie les roses de votre balcon. Ou encore le remède écologique qui redonne vigueur à vos arbustes en souffrance. Il fait véritablement des miracles partout où il passe.

Nous vous expliquons simplement tout ce qu’il faut savoir sur le compost maison !

Le compost c’est quoi ?

C’est un phénomène complètement naturel. Il se produit déjà partout et tout le temps. Toute matière organique finit par se décomposer. C’est le principe même de la vie. Rien ne se perd et tout se transforme.

Tout corps organique qui tombe au sol va se décomposer. Comme les feuilles des arbres, les brindilles, les fruits, les fleurs, etc… Et va former ce qu’on appelle le humus. Cette couche supérieure qui se présente comme une terre très riche et de couleur sombre.

Les organismes en décomposition sont constitués de micro-organismes. Comme les bactéries, les champignons, et d’organismes plus gros tels que les vers et de nombreux autres.

foret humus

Cette décomposition naturelle a besoin de quatre ingrédients clés pour se développer :

  • l’azote,
  • le carbone,
  • l’humidité,
  • l’oxygène.

Et en fonction de la présence de ces ingrédients, le résultat peut être plus ou moins long, plus ou moins optimal. Mais il se réalise toujours. Bon ok mais alors le compost dans tout ça ? En fait c’est tout bête. C’est le nom qu’on donne au humus que vous allez fabriquer dans votre composteur. Ou que vous fabriquez déjà si vous êtes un adepte. Vous reproduisez et optimisez les conditions pour que la nature fasse son travail de décomposition. Le processus va être accéléré et contrôlé en offrant un environnement naturel idéal.

Comment fonctionne le compostage ?

C’est un processus naturel issu du travail des micro et macro-organismes.

Pour décomposer nos déchets organiques de manière optimale, il leur faut :

  • Les matières azotées, les biodéchets verts, mous ou humides,
  • Les matières carbonées, les biodéchets bruns, durs ou secs.

On distingue deux grandes phases dans ce processus : la phase de dégradation puis la phase de maturation.

C’est à l’issue de ces deux phases que l’on obtient un compost digne d’un humus.

Compost jardin

La phase de dégradation

Durant cette phase, le volume et la masse de vos déchets vont beaucoup diminuer. Les déchets changent de structure en étant consommés par micro-organismes. L’eau contenue va progressivement s’évaporer. La forte activité biologique va faire augmenter significativement la température (jusqu’à 80°C!) dans votre composteur. Les micro-organismes et bactéries, en se nourrissant des cellules, libèrent une forte énergie. C’est durant cette phase que des mauvaises odeurs peuvent éventuellement se faire sentir. Zéro soucis en brassant et mélangeant régulièrement. On aère et on évite les odeurs !

La phase de maturation

Pour cette seconde phase, la température va diminuer. L’activité biologique est moins forte sur le plan micro. Les champignons vont se développer fortement. Des macro-organismes vont maintenant intervenir (acariens, cloportes, coléoptères, mille-pattes, vers, …). Ces organismes se nourrissent des déchets en décomposition. Ils les digèrent, les transforment et les rejettent sous forme d’excréments. Ces mêmes excréments sont également transformés par d’autres micro-organismes à leur tour.

On le considère comme « jeune » si la phase de maturation est tout juste terminée. Plus vous allez le laisser maturer et plus il sera « mûr ».

C’est après cette maturation que vous obtenez un humus riche.

Vous avez votre or noir. Vous avez votre meilleur engrais naturel.

 

Nous vous donnons plusieurs techniques issues de nos différentes expériences pour le réussir à coup sûr !

compost

Du broyat pour améliorer le résultat

Le broyat est essentiellement constitué de branchages broyés, de sciure de bois.

L’apport de broyat dans un composteur est particulièrement intéressant.

Il permet :

  • D’apporter du carbone,
  • D’absorber l’humidité en excès et la redistribuer si nécessaire,
  • De structurer la matière. C’est-à-dire obtenir un enchevêtrement des fibres qui permet une aération passive.

Le broyat est un atout de plus pour vous.

L’humidité et l’oxygène

L’humidité est généralement fournie par la pluie. Mais vous devrez peut-être arroser ou couvrir le tas pour le garder humide. Par exemple s’il fait très chaud en été. Pour lui fournir la quantité d’oxygène optimale, il faut régulièrement le tourner ou le mélanger. Cela permet également une décomposition plus rapide.

Vous vous en rendez compte, nous copions encore une fois la nature. Et ça marche tranquillement ! Vous appliquez des règles simples. Le composteur vous permet d’optimiser la décomposition. Il accélère radicalement le processus. Et vous profitez du résultat !

Quels sont les bienfaits du compost ?

Le compost est bénéfique pour le sol. Son action est à long terme.

Il nourrit votre jardin comme aucun autre engrais.

Il agit sur le sol par ses propriétés physiques, chimiques et biologiques en :

  • améliorant sa structure en le rendant plus grumeleux et meuble. Le travail du sol en est facilité.
  • accroissant son activité biologique.
  • améliorant le bilan hydrique des sols sableux.
  • réduisant l’érosion.
  • augmentant le potentiel de réchauffement du sol grâce à sa coloration foncée.
  • améliorant l’aération et le drainage des sols lourds.
  • contribuant à la conservation des éléments nutritifs.
  • fournissant aux plantes un apport nutritif « au compte-goutte ». Tel un engrais à action lente.
  • réduisant la transmission des maladies par le sol.

Le degré de maturité d’un compost n’est pas déterminé par la durée du processus de compostage. On observe plutôt l’état d’avancement de la décomposition :

  • s’il est jeune, il s’utilise de préférence à l’automne, toujours répandu à la surface du sol.
  • s’il est mûr, il sera plutôt incorporé dans les premiers centimètres du sol, au cours de la période de végétation.

Attention à ne pas provoquer un effet de sur-fertilisation !

Ne surtout pas le combiner avec d’autres engrais. Ce serait la catastrophe !

Vous risqueriez de « brûler » vos plantes par un apport d’engrais trop important et trop riche.

 

Vous avez tout à gagner avec le compost facile et malin ! C’est naturel et terriblement efficace !

Consultez notre méthode pour choisir le mode de compostage qui est fait pour vous.

Et il ne vous restera qu’à sélectionner le meilleur modèle de composteur de notre sélection.

Quels sont les avantages du compost ?

En complément, voici notre article consacré aux avantages du compost afin d’encore mieux connaître le sujet !

Comment utiliser le compost ?

Ce n’est pas tout de maîtriser le compostage domestique, c’est également important de savoir quoi en faire, à quel moment et avec quel niveau de maturité. Donc si vous souhaitez faire profiter vos plantes de votre or noir de jardinier, voici notre article sur comment utiliser le compost.

Le meilleur modèle de composteur de chaque catégorie

BAC A COMPOST

4smile kompo 300

Note globale : 4.4 out of 5 stars (4,4 / 5)

Volume : 300 L

Matériaux : Plastique

COMPOSTEUR ROTATIF

UPP Composteur Rotatif

Note globale : 4.1 out of 5 stars (4,1 / 5)

Volume : 2 x 105 L

Matériaux : Plastique 100% recyclé, métal enduit

LOMBRICOMPOSTEUR

Wormbox Lombricomposteur 4 plateauxvert

Note globale : 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Nb de Plateaux : 2 à 4

Matériaux : Plastique recyclé

Français / Garantie 15 ans

COMPOSTEUR D’APPARTEMENT

Skaza Bokashi Organko

Note globale : 4.6 out of 5 stars (4,6 / 5)

Volume : 16 L

Matériaux : Plastique

Pour aller plus loin dans la gestion des déchets

Maintenant que vous savez répondre à la question « le compost c’est quoi ? », vous aurez sans doute envie d’en savoir encore plus. Plusieurs sites institutionnels sont là pour nous accompagner dans la transition écologique et dans la gestion de nos déchets :