Un lombricomposteur, c’est quoi ?

C’est un appareil qui permet de faire du compostage avec des vers, ou lombricompostage. L’énorme avantage de ce type d’appareil est de pouvoir réaliser gratuitement votre compost maison en intérieur ou avec un espace extérieur très réduit (comme un balcon par exemple).

Vous obtenez rapidement et facilement votre propre écosystème vivant de recyclage de déchets organiques.

Pour vous expliquer simplement, cet écosystème est constitué de vers de surface qui vont se nourrir de vos déchets de cuisine. En les digérant, ils vont réduire et valoriser vos épluchures de légumes, de fruits et ils vont produire 2 types de fertilisants naturels très riches.

Ces fertilisants sont :

  • Le lombricompost: solide, de la même consistance que le terreau,
  • Le lombrithé ou thé de vers: un engrais liquide extrêmement puissant.
Wormbox Lombricomposteur 4 plateauxvert

Vous allez aussi trouver d’autres terminologies comme vermicompostage, vermicomposteur ou même vermicompostière mais on parle à chaque fois de la même chose.

Ses avantages et ses inconvénients

Avantages

  • Adapté aux citadins,
  • Décomposition rapide,
  • Utilisation simple,
  • Modulable et évolutif,
  • Prend peu de place.

Inconvénients

  • Le prix de certains modèles reste élevé.

Notre sélection des meilleurs modèles

wormbox lombricomposteur 4 plateaux

Note globale : 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Nb Plateaux : 2 à 4

Matériaux : Plastique recyclé

Français / Garantie 15 ans

tinyworm lombricomposteurm kit

Note globale : 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Nb Plateaux : 3

Matériaux : Plastique recyclé

urbalive lombricomposteur

Note globale : 3.8 out of 5 stars (3,8 / 5)

Nb Plateaux : 2

Matériaux : Plastique

ecoworms lombricomposteur

Note globale : 3.9 out of 5 stars (3,9 / 5)

Nb Plateaux : 3

Matériaux : Plastique recyclé

Qui peut faire du lombricompostage ?

La réponse est facile : tout le monde ! Et la question marche aussi dans l’autre sens : Pour qui le lombricompostage n’est pas indiqué ? Réponse : personne !

Si vous avez une aversion pour les vers de terre, il faut faire un petit effort et prendre sur vous. Mais les avantages sont énormes tellement ce mode de compostage est simple, facile et s’adapte à toutes les situations.

Il ne faut pas oublier que les vers de terre sont parfaitement inoffensifs et nécessaires à nos jardins parce que ce sont les meilleurs recycleurs de la nature. De plus ils ne se risqueront pas à sortir de leur boite, ils préfèrent l’obscurité et l’humidité du sol (et donc de vos déchets). Donc aucune inquiétude, ils resteront très sagement dans leur nouvel habitat.

Le vermicompostage est parfaitement adapté aux besoins des citadins, que vous soyez en appartement avec ou sans balcon, en maison de ville avec ou sans jardin. Il ne dégage pas d’odeur et il permet d’obtenir une transformation des déchets en un temps record. Seul l’humus obtenu « sent » une légère odeur de sous-bois et uniquement lorsque le conteneur est ouvert.

En résumé, c’est le moyen qui vous permet de réduire et de valoriser vos déchets organiques avec le moins de contraintes et le moins d’effort. Les vers font tout le travail pour vous.

Il faut seulement faire en sorte de leur assurer un milieu propice et favorable à leur appétit et à leur développement.

public heureux
Ville écologique

Comment fonctionne un lombricomposteur ?

fonctionnement du lombricomposteur

Le fonctionnement d’un lombricomposteur est sans conteste le plus simple à comprendre et le plus facile à utiliser. Nous vous présentons le système vertical qui est le plus commun et le plus répandu, notamment pour un usage en intérieur.

Ce type d’appareil est donc généralement constitué de plusieurs bacs empilables, hermétiques et perforés à leur base.

Le bac inférieur contient le vermicompost le plus mûr. Et plus on monte dans les étages, moins les déchets sont dégradés.

Vous déposez vos déchets de cuisine, type épluchures de légumes ou de fruits dans le bac supérieur. Lorsqu’un plateau est rempli, on en ajoute un au-dessus et on continue le remplissage.

Les vers vont donc se nourrir de tous ces différents déchets et vont progressivement les transformer et les recycler. Une fois qu’ils n’ont plus rien à se mettre sous la dent (façon de parler bien sûr !), ils vont migrer vers le bac supérieur en quête de nouvelle nourriture et ainsi de suite.

Comme l’obtention du vermicompost est rapide, vous allez pouvoir l’utiliser en le récupérant du plateau inférieur dès qu’il est arrivé à maturation. Ainsi vous pouvez faire une rotation avec les bacs, le bac vidé étant réutilisé et placé en haut pour récupérer d’autres déchets.

N’oublions pas que durant tout ce processus, votre appareil produit également de l’engrais liquide ou lombrithé, que vous récupérez régulièrement, avec un petit robinet situé à la base de la plupart des modèles.

Vous mettez donc en place un cycle écologique vertueux. Vos vers se nourrissent, se reproduisent, se développent et produisent gratuitement pour vous un engrais riche et naturel à partir de vos déchets organiques.

Quelles sont les caractéristiques d’un lombricomposteur de qualité ?

Un composteur à vers de bonne qualité doit présenter les caractéristiques suivantes :

  • Etre composé de plusieurs plateaux identiques et interchangeables,
  • Présenter une bonne aération à l’intérieur des plateaux,
  • Etre muni d’un robinet à la base permettant de récupérer le thé de vers

Vous allez obligatoirement retrouver ces caractéristiques incontournables avec les différents modèles que nous avons sélectionnés.

Certains modèles bénéficient d’une garantie qui peut aller jusqu’à 15 ans en fonction de la qualité globale du produit et du niveau de confiance de son fabricant sur sa durée de vie. Comme pour tout achat de produit de consommation, la garantie est un atout important dont on peut tenir compte et qui peut aider à départager des modèles équivalents.

ver clipart bonne idee

Au niveau des matériaux, vous allez retrouver le plus souvent des modèles du marché fabriqués en plastique ou en bois. Nous n’allons pas aborder les autres matériaux plus rarement utilisés.

Un modèle en bois est plus naturel et plus esthétique. Il permet de mieux absorber les changements de températures mais n’est pas du tout étanche. Son entretien est un peu plus compliqué et il va moins bien vieillir.

En comparaison, un modèle en plastique est un peu plus complet : étanchéité, longévité et facilité d’entretien. Certains allient également esthétisme et ils sont habituellement fabriqués en plastique recyclé.

Un vermicomposteur peut être fourni avec différents équipements, c’est variable d’un modèle à l’autre. Certains modèles sont vendus avec des vers, et d’autres non. D’autres peuvent disposer d’une litière ou d’un matelas d’humidité.

Ils peuvent même être montés sur roulettes, ou avoir une jardinière sur la partie supérieure.

Ces caractéristiques et équipements vont jouer sur le prix global de chaque produit. Il est bien sur intéressant d’en tenir compte pour départager le choix entre 2 modèles.

Comment choisir un lombricomposteur ?

ver clipart question

En vous confortant à la sélection des modèles que nous vous présentons plus haut, le principal critère pour choisir votre composteur va être sa taille.

Il faut en effet qu’il soit adapté à la quantité de déchets que vous allez produire quotidiennement et donc à la quantité de vers qu’il va pouvoir accueillir.

La taille d’un lombricomposteur est directement dépendante du nombre de bacs dont il dispose.

Etant donné que la plupart des modèles sont modulables, vous pourrez ajouter des bacs dans un second temps. Il faut vous assurez que vous pourrez acheter par la suite un ou plusieurs bacs supplémentaires si vous commencez avec un modèle d’une taille un peu inférieure à votre estimation.

Par exemple, pour un foyer de 4 personnes, commencez par un modèle avec 3 plateaux et vous ajusterez plus tard si nécessaire.

Vous pouvez vous aider du tableau suivant pour évaluer la taille qu’il vous faut :

Peut-on utiliser n’importe quel ver de terre ?

Et bien non, on ne peut pas utiliser n’importe quel ver de terre pour faire du lombricompost.

C’est d’ailleurs une erreur de terminologie, puisque les lombrics ne sont pas du tout adaptés pour cela. Les lombrics sont de très gros vers de terre vivant à plus de 20 cm de profondeur et qui permettent de labourer les sols.

Pour nous aider à recycler nos déchets de cuisine, nous avons besoin de vers de surface qui se trouvent généralement à maximum 10 cm de profondeur. Etant donné que ces espèces sont soumises à un nombre important de prédateurs (oiseaux, rongeurs, …), ces vers ont un rythme de reproduction élevé et se nourrissent de matière organique et/ou décomposée. Un seul de ces vers va vivre au maximum 2 ans et va être capable d’engendrer plus de 800 individus.

ver clipart content

Un ver est capable de consommer quotidiennement autant que son propre poids.

Au total cela représente une capacité de recyclage phénoménale pour nos déchets !

Voici les 3 espèces de vers de terre exclusivement recommandées pour la décomposition de nos déchets organiques :

  • Eisenia Andreï: le ver de fumier, rouge tigré de gris et de jaune, qui préfère les matières en décomposition,
  • Eisenia Foetida: le ver de Californie, qui n’a pourtant rien d’Américain, de couleur très rouge et qui préfère les matières fraiches,
  • Eisenia Hortensis: le ver du pêcheur, plus gros que les deux précédents, plus efficaces sur les matières organiques dures.

L’idéal pour disposer d’un écosystème optimal est de réunir ces 3 espèces de vers.

Avec eux comme alliés, vous avez une véritable usine de recyclage de déchets à la maison !

Vous allez pouvoir vous procurer très facilement ces vers de surface dans les magasins spécialisés de jardinage ou sur des sites web marchants.

Où placer un lombricomposteur ?

Le vaste choix de l’emplacement est un de ses gros avantages !

Il ne prend pas beaucoup de place en comparaison des composteurs thermiques classiques, ou même des composteurs rotatifs.

Et comme il ne dégage pas de mauvaise odeur, il est tout à fait possible de le conserver à l’intérieur de son appartement ou de sa maison.

Vous n’avez que l’embarras du choix !

Les vers de terre sont des êtres vivants qui ont besoin d’une température entre 10°C et 30°C. C’est la seule contrainte à respecter pour garder vos amis recycleurs en vie et dans les meilleures conditions pour leur développement.

Ils vont survivre tant que les déchets à l’intérieur ne gèlent pas et tant que la température ne dépasse pas les 35°C.

Donc une petite place à l’intérieur, c’est le top pour eux, dans un coin de la cuisine, dans un cellier, ou même un garage ou une cave. Pour l’été, on va éviter la lumière directe du soleil qui pourrait leur donner un coup de chaud.

Et Il est donc tout à fait possible aussi de trouver une petite place à votre conteneur sur votre balcon, votre terrasse ou dans votre véranda, pour peu qu’il soit à l’abri du soleil et de la pluie.

Pour l’hiver, on lui trouve une petite place qui ne risque pas le gel et on peut le recouvrir d’une couverture ou d’une bâche isolante pour limiter le froid.

Quels déchets pour un lombricomposteur ?

Pour nourrir convenablement vos vers et obtenir le meilleur compost possible il faut leur apporter ce qu’on appelle des déchets verts et des déchets bruns.

En règle générale, il faut respecter au mieux les proportions suivantes avec environs 2/3 de déchets verts et 1/3 de déchets bruns.

Et il y a également certains déchets organiques à proscrire : ils ne correspondent pas aux vers et ils vont se décomposer en apportant de mauvaises odeurs et rendre votre engrais totalement inutilisable.

Les déchets verts

  • Les épluchures de fruits et de légumes,
  • Les fruits et les légumes abîmés,
  • Les sachets de thés,
  • Le marc de café avec filtre ou les dosettes en papier,
  • Le pain en petite quantité.

Les déchets bruns

  • Le carton, le papier cartonné ou non (de préférence sans trop d’inscription, d’encres),
  • L’essuie-tout,
  • Les mouchoirs en papier,
  • Les fleurs fanées,
  • Les feuilles mortes,
  • Les coquilles d’œuf broyées.

Les déchets interdits

  • Les restes de viande et de poisson dont os et arêtes,
  • Les produits laitiers,
  • La pomme de terre,
  • Les agrumes,
  • Les graines de courges/courgettes,
  • Les oignons, l’ail, les échalotes,
  • Les plantes malades,
  • La litière des animaux de compagnie,
  • Les cendres et mégots de cigarette,
  • Tous les aliments trop longs à se décomposer (fruits secs, peau d’avocat, écorce d’ananas, …),
  • Les plastiques,
  • Les sacs biodégradables (même s’ils contiennent peu de platique),
  • Le papier glacé (type magazine).

Les déchets autorisés mais en petites quantités et coupés fins

  • Artichaut et asperge,
  • Les féculents de type pâtes et riz,
  • Les biscuits,
  • Les cartons et papiers imprimés.

N’oubliez pas que plus vos déchets sont petits et plus facilement ils seront recyclés par vos vers. Donc n’hésitez pas à recouper un peu tout ça avant de leur donner.

Pour aller plus loin dans la gestion des déchets

Plusieurs sites institutionnels sont là pour nous accompagner dans la transition écologique et dans la gestion de nos déchets :