Les types de Composteurs maison

Vous chercher des informations sur les types de composteurs qui existent aujourd’hui pour faire du compost maison ?

Mais par où commencez avec toutes les informations sur internet ? Vous n’y connaissez encore pas grand chose mais vous voulez vous lancer ?

Ca vous parait compliqué et vous avez besoin d’être rassuré ?

Quelle que soit votre situation nous pouvons vous aider à chaque étape.

Objectif : la mise en place facile du compostage à la maison !

Vous le savez peut être déjà, il existe plusieurs types de composteurs. Ils peuvent répondre à différents contextes au niveau de votre habitation et de votre style de vie.

Tous ne sont donc pas forcément adaptés au mode de compostage que vous êtes en mesure de réaliser.

Pour le déterminer nous vous invitons à consulter notre guide sur le sujet. Vous allez immédiatement y voir plus clair et surtout vous saurez quel est le modèle qui vous convient le mieux.

Quel type de composteur choisir ?

Nous pouvons classer les composteurs dans les catégories suivantes :

Le bac à compost

Il est le plus connu des composteurs et on peut dire qu’il s’agit du modèle « classique ». C’est un réceptacle en général assez grand, il peut contenir plusieurs centaines de litres de déchets.

Vous pouvez choisir cette gamme si vous avez un jardin avec suffisamment de place. Ces modèles doivent être en contact direct avec le sol et ne sont pas mobiles une fois mis en place. Vous devez donc choisir le bon emplacement dès le départ pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Oubliez cette gamme si vous vivez en appartement ou en maison avec un petit jardin.

Vous pouvez consulter notre article complet.

garantia_thermo_king_600

Le composteur rotatif ou à tambour

C’est un modèle suspendu qui peut être régulièrement tourné. Il est lui aussi destiné à l’extérieur, n’est pas au contact direct avec le sol, son volume est généralement plus petit que celui du bac à compost.

Celui-là, vous pouvez le déplacer, et la rotation permet une décomposition plus rapide. Vous pouvez vous orienter vers cette gamme si vous avez un extérieur. C’est bien mieux si vous avez un jardin, mais vous pouvez opter pour un de ces modèles si vous avez une grande terrasse.

Par contre, vous oubliez si vous n’avez qu’un balcon.

Donc un choix intéressant en fonction de votre situation, voir notre article qui vous présente ce mode d’utilisation.

upp_composteur_rotatif

Le lombricomposteur

C’est différent des deux autres sur plusieurs points. Le premier point est qu’il fait intervenir des vers de terre qui vivent à l’intérieur du bac. Et le second point est de pouvoir le stocker à l’intérieur de votre habitation.

Vous pouvez donc choisir cette gamme de composteur quel que soit votre lieu de vie. Ce sont les modèles les plus polyvalents et souvent les plus plébiscités si faire de l’élevage de vers de terre de vous dérange pas. Vous allez très facilement lui trouver une petite place. Et Il est donc complètement adapté à la vie en centre-ville même si vous n’avez pas de jardin.

Là aussi, nous vous avons préparé un article pour vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur les lombricomposteurs.

wormbox_lombricomposteur_3_plateaux_jardiniere

Les composteurs d’appartement

Les composteurs d’appartement ne rentrent pas complètement dans les autres catégories plus classiques.

Le principe reste globalement le même mais ces modèles sont dédiés à un usage intérieur. Si vous vivez donc en appartement ou en maison de ville sans extérieur utilisable, vous pouvez sans aucun problème vous orientez vers cette gamme.

Et comme qui peut le plus, peut le moins, vous pouvez également choisir un de ces modèles, même si vous avez un jardin.

Ils conviendront à toutes les situations mais ils sont plus adaptés si vous produisez majoritairement des biodéchets issus de la cuisine.

Vous allez pouvoir découvrir les différents modèles de cette catégorie, dont le Bokashi notamment mais pas seulement, avec notre article consacré à ces composteurs d’appartement.

skaza_bokashi_organko_face

Quelles sont les matières utilisées ?

Au niveau des matières entrant dans la fabrication d’un composteur, nous allons retrouver essentiellement :

  • Le plastique très majoritairement, et nous allons préférer un plastique recyclé pour des raisons évidentes.
  • Le bois, traité naturellement, exclusivement pour des modèles d’extérieur de type bac à compost.
  • Et enfin le métal, généralement pour certaines fixations, les charnières, les pieds. Cette matière n’est habituellement pas utilisée pour les autres pièces (caisson, lames ou autres) puisqu’elle aura tendance à rouiller et à souiller votre compost.

Et le design dans tout ça ?

Il faut être honnête, le design n’était pas le point fort des composteurs. Et à vrai dire cela ne l’est toujours pas pour certains modèles.

Ce n’est pas ce qu’on lui demande à première vue nous sommes d’accord. Mais il ne s’agit pas non plus de mettre en place dans son espace de vie une espèce de poubelle végétale difforme. Le prétexte « écologique et responsable » n’est plus une excuse de nos jours.

Les progrès en matière de design sont là. Du chemin a été parcouru depuis le bon vieux tas de branches et d’épluchures amassés à l’air libre au fond du jardin.

Des efforts ont été faits, et les fabricants continuent d’innover sur ce plan. Cet outil, plus ou moins encombrant, s’intègre plus facilement dans votre jardin, votre maison, sur votre terrasse ou dans votre appartement.

En plus d’être convaincu par son efficacité, vous serez aussi séduits par son côté esthétique. Pourquoi se priver de joindre l’utile à l’agréable ?

Mais attention à ne pas se tromper de critère !

Selon votre sensibilité et selon l’emplacement que vous aurez choisi, ce critère de sélection sera plus ou moins important pour vous. Il faut voir le design comme le critère qui pourra vous permettre de départager des modèles équivalents.

Par expérience, il ne faut pas que ce soit le critère déterminant qui aura guidé votre choix. Vous risquez d’obtenir une œuvre d’art qui sente la poubelle.

Ce n’est pas le design du composteur qui vous apportera réussite et efficacité. Le plus important est que vous le choisissiez en tenant compte de votre mode de vie et que vous appliquiez les règles de base.

N’hésitez pas à consulter les différents guides que nous vous mettons à disposition sur notre site.

Le Mode de Compostage

Pour que vous sachiez quel type de composteur choisir, il faut que vous puissiez déterminer quel mode de compostage est adapté à votre mode de vie et à votre habitation.

Nous avons rédigé un guide à votre attention pour vous accompagner dans cette démarche.

Le Compostage Collectif

De plus en plus de démarches collectives voient également le jour pour permettre au plus grand nombre de réduire ses déchets.

Le compostage collectif est une alternative qui permet à ceux qui ne font pas le choix du composteur privé de valoriser leurs biodéchets de manière collective :

  • Soit via un composteur partagé au sein d’une résidence: ce sont les habitants qui mettent en place cette démarche en l’installant dans les parties communes extérieures. En général il faut passer par un vote en Assemblée Générale pour valider le principe. Et que les modalités d’usages soient inscrites dans le Règlement de Copropriété. Avec une poignée d’habitants motivés, c’est quelque chose qui fonctionne plutôt bien. Le compost obtenu est soit partagé, soit utilisé pour prendre soin du jardin de la résidence.

 

  • Soit via un collecteur que l’on va pouvoir trouver dans l’espace public: tout le monde est en capacité d’apporter ces biodéchets, tout comme nous apportons nos bouteilles en verre dans le conteneur de recyclage approprié. Dans ce cas de figure, le compost obtenu est utilisé par la collectivité à l’origine de l’initiative. Cela peut être la mairie ou l’agglomération, cela dépend de votre lieu de vie. Il faut vous rapprocher de ces organismes pour connaître le collecteur de biodéchets le plus proche de chez vous.

 

Quelle que soit votre situation personnelle, quel que soit votre mode de vie, il y a une solution pour vous permettre de participer à cette démarche simple et efficace pour l’environnement.