blogcompost plante

Le compost peut-il tuer vos plantes ?

Le compostage peut être une expérience enrichissante pour vous et vos plantes. Un des gros avantages est que vous pouvez recycler vos déchets de cuisine tout en aidant à faire grandir vos plantes. Beaucoup aiment la satisfaction de créer de la terre pour ses plantes.

Le compost donne à vos plantes un supplément de nutriments. Mais parfois, une trop grande quantité de quelque chose peut causer des dommages. Nous nous sommes donc posé la question suivante : le compost en trop grande quantité peut-il tuer vos plantes ?

C’est à cette question que nous allons répondre aujourd’hui dans cet article !

La libération lente des éléments nutritifs du compost favorise la croissance de plantes saines. Mais un compost qui n’est pas mûri correctement peut nuire à vos plantes, voire les tuer. Et l’utilisation d’une trop grande quantité de compost peut étouffer et tuer les plantes.

Vous pensez peut-être que le compost est organique. Comment le compost peut-il nuire à vos plantes, voire les tuer ? Nous avons fait des recherches. Nous allons explorer le sujet du compost en profondeur et vous guider sur l’utilisation appropriée pour vos plantes.

Peut-on planter directement dans le compost ?

Si le compost est le seul élément que vous utilisez pour planter, vous risquez de créer des problèmes pour une croissance adéquate des plantes. La matière organique du compost est riche en nutriments. Une base composée uniquement de compost pourrait nuire à votre plante ou la tuer. En ajoutant du compost à votre terre végétale ou en le mélangeant à de la terre achetée en magasin, vous pourrez créer une base de plantation idéale. Les éléments combinés contiendront le bon mélange de nutriments et de minéraux dont vos plantes ont besoin pour pousser.

La création d’un compost est long, alors assurez-vous d’en faire bon usage et de le mélanger sur quelques centimètres à d’autres terres. Faites cependant attention à faire ça proprement dans des lieux appropriés. Nous avons déjà vu certaines personnes rajouter du compost et mélanger directement dans un pot contenant une plante (ne jamais reproduire). En plus de risquer d’abîmer la plante, vous risquez de salir votre pot de fleurs, le support de la plante et le sol.

Puis-je utiliser du compost à la place du terreau ?

Le compost et la terre végétale doivent être utilisés ensemble. Séparément, ces matériaux ne contiennent pas la quantité idéale de nutriments pour vos plantes. Avec le temps, la terre végétale s’érode et perd des éléments essentiels comme l’azote. Le compost manque de certains des éléments nutritifs dont votre sol de plantation a besoin pour se développer. Vous devriez ajouter du compost à votre sol pendant les saisons de plantation, comme le printemps ou l’automne, lorsque vous travaillez votre terre. La combinaison des deux éléments crée un sol plus sain dans lequel vos plantes peuvent se développer.

L’University Extension of Missouri recommande que le compost représente 30 % du volume de la terre que vous utilisez pour vos plantations. Le mélange de terre peut être ajouté à votre sol lorsque vous plantez des arbres, des arbustes ou des fleurs dans la terre. Une fine couche de compost peut également être ajoutée au dessus de votre gazon. Et si vous utilisez des conteneurs pour vos plantes, herbes ou légumes, assurez-vous de mélanger la bonne quantité de compost à la terre.

Comment utiliser le compost ?

Nous avons vu que le compost ne doit pas être utilisé seul. Pour obtenir de meilleurs résultats, un compost entièrement séché doit être mélangé à la terre. Il existe plusieurs façons d’incorporer du compost à la terre existante. Voici quelques exemples d’ajout de compost à votre sol :

Terrains gazonnés

Une fois que votre compost est foncé et friable, vous pouvez en répandre un centimètre ou deux sur les zones gazonnées. Le compost peut également être utilisé sur votre terre végétale existante. Veillez simplement à le faire pénétrer dans la terre à l’aide d’un râteau ou d’une houe.

Jardins potagers

L’ajout de compost permet d’obtenir un lit de plantation riche en nutriments pour votre potager. Cela dépend un peu de votre saison de croissance, mais pour la plupart des gens, vous devriez répandre quelques centimètres de compost sur la terre végétale existante à l’automne. Au printemps, incorporez le compost au sol à l’aide d’un râteau ou d’une houe.

Les massifs de plantes

Tout massif de plantes peut être amélioré par l’ajout de compost. Recouvrez la zone d’environ un centimètre de compost et faites-le pénétrer dans le sol. Si vous vivez dans une région aux températures glaciales, une couche de compost ajoutée à l’automne peut aider à protéger les racines du gel. Si vous vivez dans une région chaude ou sèche, la couche de compost peut améliorer la résistance à la sécheresse.

Plantes en pot

Tout comme la terre que vous utilisez sur le sol, la terre de vos pots a besoin d’être ravivée. Ajoutez environ un centimètre de compost sur la terre une ou deux fois par an. Et si vous rempotez de nouvelles plantes, veillez à mélanger la bonne quantité de compost à la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire